#05 : Arbres de connaissances : révélateurs de compétences

Interview de Anthony Frémaux, dirigeant fondateur de Ligamen

« Les arbres de connaissances : la solution (systémique) à nos problèmes nationaux ? Un concept d’une élégance et d’une puissance fascinantes. »

Les arbres de connaissances sont une manière simple de représenter les compétences d’une entreprise. Et cela a des conséquences inattendues.
En effet, le handicap de l’entreprise, c’est la « méfiance ». Ses membres pensent qu’elle n’a pas de stratégie, qu’ils sont incompétents (ou, probablement, qu’ils sont substituables) et surtout qu’ils sont concurrents les uns avec les autres. (C’est ce que dit Anthony Frémaux, mais je pense que peu de gens le contrediront.)
Le logiciel montre tout le contraire : compétences ignorées et complémentarité, et ces compétences complémentaires forment une compétence collective unique, dont découle « évidemment » une stratégie.

Qui est Christophe Faurie ?

Spécialiste de la conduite du changement, cet expert auprès de grandes entreprises du CAC 40 et de PME françaises, possède une riche expérience de terrain, acquise d’abord comme manager, puis comme consultant. Diplômé de l’Ecole Centrale de Paris, de l’université de Cambridge et de l’Insead, il enseigne la conduite du changement à l’université Paris-Dauphine, dans le cadre de MBA et de séminaires dédiés aux entreprises. Auteur de nombreux livres, Le Changement ça s’apprend, sorti en 2013, est son quatrième ouvrage, qui dévoile exemples concrets à l’appui les bons outils et les best practices pour réussir à (ré)inventer son business model et à renouer avec la compétitivité.

NEOXIA et Christophe Faurie lancent un appel à témoignage : manager, entrepreneurs, proposez votre retour d’expérience en envoyant un email à l’adresse suivante : celia.lignon@neoxia.com