Neoxia s’est rendu à Berlin pour suivre l’édition 2010 des Tech Ed Europe. Les Tech Ed, c’est 5 jours de conférences de haut niveau, données par des évangélistes Microsoft sur les dernières nouveautés de l’éditeur. Ces conférences s’adressent principalement aux développeurs, architectes et IT Pro. C’est incontestablement le cloud Windows AZURE et Windows Phone 7 qui sont les grandes stars de cette édition.

Aujourd’hui, nous vous livrons un compte rendu de la keynote qui a eu lieu lundi, animée par Brad Anderson, Vice Président de Microsoft Corporate.

Cette keynote a été l’occasion de rappeler les nouveautés annoncées notamment lors de la dernière PDC. Au menu : Windows Phone 7 et le cloud !

« We are cloud ! »

Qu’il est loin le temps où Microsoft montrait une ouverture timide vers le cloud, de peur de cannibaliser son offre logicielle traditionnelle ! L’éditeur faisait d’ailleurs passer ce message avec le slogan « Software + Services », le fameux S+S, pied de nez au « SaaS » qui venait d’apparaitre.

Ce temps est bien révolu : aujourd’hui, Microsoft fait du cloud une stratégie globale, et cela se voit ! Basée sur une plateforme Azure largement améliorée,  l’offre cloud de Microsoft s’etoffe pour devenir une plateforme cohérente et bien pensée.

Les principales nouveautés ont évidemment trait à la plateforme PaaS initiale, mais aussi à l’offre SaaS et même IaaS !

Azure

Pourtant bien pensée, l’offre Azure souffrait de quelques faiblesses, freinant son adoption. Les évolutions successives ont grandement rassuré les sociétés, pour les aider à franchir le pas du xAAS avec Microsoft.

Azure arrive aujourd’hui à un premier niveau de maturité. L’équipe produit ayant trouvé des réponses pertinentes aux critiques dont la plateforme était l’objet. L’accent a été mis sur la facilité de prise en main, depuis le développement du produit jusqu’à sa mise en production. Et il est maintenant beaucoup plus simple de migrer un ensemble d’applications existantes, tout en prenant en compte ses contraintes d’interaction avec des ressources comme des services distants, des annuaires, ou toute source de données.

Parmi les nouveautés, que nous détaillerons dans un autre billet technique, on peut noter :

  • l’amélioration importante du portail Azure, permettant de gérer son parc d’instances plus efficacement,
  • l’apparition du VMRole, vraie solution pour faciliter la migration de son legacy sur Azure,
  • le support total des fonctionnalités d’IIS 7,
  • Windows Azure Connect, ex-projet Sydney, passerelle VPN entre son parc local et son environnement Azure,
  • l’amélioration d’AppFabric avec l’introduction du cache,
  • l’apparition dans SQL Azure d’une partie Reporting, et de la synchronisation de données,
  • et les fonctions de monitoring des applicatifs déployés sur la plateforme

Ces nouveautés rendent Azure encore plus crédible dans la galaxie des offres Cloud, et notamment à côté de son principal concurrent sur l’offre PaaS, Google.

SaaS et IaaS : une stratégie globale

En termes de cloud, la grande nouveauté cette année est l’arrivée d’Office 365 (ex BPOS). C’est certainement la nouveauté qui caractérise le mieux le changement de discours de Microsoft ces dernières années.

Office 365, ce sont les outils Office que tout le monde connaît, mais également Lync (ex Office Communication Server), et le portail Sharepoint, le tout en mode SaaS. Rien de moins ! Ces outils collaboratifs viennent donc en concurrence directe de Google Apps, qui a convaincu bon nombre d’entreprises d’adopter le SaaS.

Microsoft souhaite se positionner également sur l’étage IaaS de la fusée Cloud. Le nouveau role Azure VMRole en est un aperçu, bien que celui-ci se positionne plutôt comme un complément à l’offre PaaS. En réalité, Microsoft n’entend pas investir sur le IaaS de la même manière qu’un Amazon.

La firme croit beaucoup dans le cloud privé, comme un complément, voire une étape de la transition vers le cloud public. Dans cette optique, Microsoft a monté un partenariat avec six grands constructeurs pour founir clé en main un datacenter entièrement opérationnel très rapidement. C’est l’opération Fast Track.

En complément, Microsoft a souhaité fêter l’augmentation des parts de marché d’Hyper-V en annonçant lors de cette keynote « Hyper-V Cloud ». Il s’agit ici d’utiliser d’Hyper-V pour construire son cloud privé à partir de serveurs déjà en place.

System Center s’adapte également à ces nouveautés pour permettre de piloter à partir de la même console son cloud public et son cloud privé. Enfin, Microsoft proposera prochainement une appliance Azure pour recréer un environnement PaaS équivalent au Windows Azure public.

« The cloud is the future »

Comme Brad Anderson, nous sommes convaincus de cela chez Neoxia. Avec le discours servi lors de cette keynote et surtout les réelles avancées d’AZURE, Microsoft propose une offre cohérente et séduisante.

Next step ? Just try it ! Les conditions à remplir pour se lancer dans l’aventure Azure sont peu nombreuses. Profitez de la migration d’une application existante ! Et si vous avez déjà consommé vos 750 heures par mois disponibles dans votre abonnement MSDN, vous pourrez toujours commencer par utiliser une autre primeur 2010, la nouvelle taille d’instance extra-small, pour un prix extra-small lui-aussi 😉

Nous vous proposerons prochainement une série de billets techniques pour approfondir le sujet Azure. Stay tuned !