Eclipse est, à n’en point douter, un extraordinaire outil de développement, dont le gros point fort est l’édition du code : refactoring, recherche dans le code, auto-completion … Mais, de base, Eclipse n’offre pas de fonctionnalités de développement Web, Java EE, XML ou de design d’interface graphique. Bien sûr, ces fonctionnalités sont disponibles séparément sous forme de plug-ins, mais leur installation n’est pas toujours simple. Pour être totalement honnête, l’initiative Callisto livre tous les plug-ins compatibles simultanément, et donc simplifie le processus.

NetBeans, c’est un peu l’opposé. De base, il offre toutes les fonctionnalités Web, Java EE, XML ou de design d’interface graphique. Des plug-ins standard supplémentaires apportent le design visuel JSF, le profiler, le support de Java ME … En revanche, l’édition de code n’est pas trop son fort, bien qu’il reste un éditeur de code tout à fait correct, mais très notablement moins confortable qu’Eclipse.

Cette situation pourrait bien changer, si l’on en croit NetBeans 6.0 en cours de développement. Ainsi, les progrès de l’éditeur de code de NetBeans sont d’ores et déjà énormes, et à terme, l’élève pourrait bien dépasser le maître. Et que dire du support du support de Java SE 6.0 par NetBeans 5.5 qui apporte un look natif à s’y méprendre.

Et puis d’ailleurs, pour InfoWorld, NetBeans 5.5 est bien une technologie de l’année 2007 dans la catégorie outil de développement.

La concurrence a vraiment du bon ! Et si Eclipse dort un peu sur ses lauriers ces derniers temps, un petit électrochoc ne peut pas lui faire de mal.

Références