Le développement Agile est en pleine expansion pour plusieurs raisons. La première est qu’il encourage une communication constante et récurrente avec les clients au travers des processus de développement. Cela permet de minimiser les problèmes de périmètre et de minorer les écarts sur cible.

J’en parlais récemment avec un client : cela permet aux utilisateurs d’obtenir en avance de phase ce que l’équipe développe. Les équipes de développement étant orientées livraisons, vous pouvez ensuite corriger autant que de besoins avant qu’il ne soit trop tard.

La seconde, c’est que les méthodes Agile permettent aussi aux entreprises de s’adapter elles-mêmes de façon plus véloce aux besoins de leur marché. Dans un article de 2008, “The Agile PMO Role,” Tamara Sulaiman avance le fait que les équipes Agile sont transverses, organisées et s’auto- gèrent. Avec de telles caractéristiques, il n’est pas difficile d’identifier comment les équipes de développement Agile peuvent être très efficaces.

Quels avantages apportent la fonction PMO ?

Cette fonction de Projet Management Officer apporte un intérêt significatif au plan de l’organisation. Son orientation principale concerne les métriques à mettre en place pour évaluer et contrôler l‘avancement, composants essentiels dans la bonne exécution des projets. Ces éléments facilitent la communication entre les développeurs, les chefs de projets, les managers et les clients.

Pendant que les équipes Agile sont principalement concernées par l’innovation et la livraison de chaque itération dans les temps, le PMO contribue à informer le reste de l’organisation des derniers avancements. Changement de périmètre, retards, problèmes de qualité peuvent survenir à n’importe quel moment et lorsque cela arrive, ils doivent être communiqués à l’ensemble des parties prenantes pour qu’ils puissent ajuster les échéances et réviser leurs attentes.

Un directeur de projet d’une entreprise industrielle me disait récemment que chez lui, il est nécessaire de respecter les échéances et de ne pas dévier du périmètre d’un point de vue juridique. Autre manière de voir les choses, les méthodes Agile valorisent la découverte – découverte de ce que souhaite vraiment le client aussi bien que découverte de ce qu’il est possible et complexe – ce qui ne correspond pas toujours aux besoins des organisations orientées projet avec des besoins spécifiques : c’est là où le PMO peut réellement apporter un ‘plus’.

De l’intérêt de travailler ensemble

Combiner les forces de ces deux fonctions est une orientation stratégique, qui doit permettre aux organisations d’atteindre de nouveaux sommets en terme de rentabilité. Les risques du projet peuvent être mieux gérés quand le PMO garde un œil dessus, et quand les équipes Agile peuvent contribuer à des niveaux de transparence plus élevés.

De plus, le PMO peut bénéficier d’une flexibilité accrue en appui au chef de projet et d’un dialogue avec le client, en renforçant le fait que les leaders auront plus de temps pour se consacrer à leurs rôles. Un récent article intitulé « Agile Project Management » relève le point suivant :

« Les méthodologies Agile libèrent le chef de projet du danger de n’être qu’un suiveur de tâches en lui permettant de se consacrer au rôle de leader, une ressource qui transmet une vision, qui inspire l’équipe, qui met en avant le travail d’équipe et le partage, qui mène le projet vers le succès et contourne les obstacles d’avancement ».

Vers un PMO Agile ?

Quelle meilleure façon de faire travailler ensemble deux équipes différentes que de de mettre en avant leurs complémentarités plutôt que leurs différences ? Croyez-le ou non, l’équipe Agile et le PMO ont des points communs.

Ils sont tous les deux convaincus de hiérarchiser les projets afin de s’assurer que l’organisation investisse dans les bons. Même quand l’économie s’améliore, il s’agit d’un point auquel les organisations doivent continuer de porter attention, et les équipes Agile et les chefs de projet peuvent travailler ensemble pour y contribuer. Quand vient le temps des opinions différentes, le compromis est nécessaire. Créer un PMO Agile dans votre organisation nécessitera de la diplomatie et de l’échange.

Le directeur de projet à qui je parlais de tout cela me prévenait « Ne soyez pas 100% PMBOK ou 100% Agile ».

Les développeurs Agile peuvent trouver des compromis en suivant leur consommé complété de la ré estimation du reste à faire sur les tâches pour permettre au PMO d’actualiser l’avancement. Les deux approches doivent s’aligner sur la vélocité de l’équipe qui est sa capacité à produire de la fonctionnalité. De la même manière, les chefs de projet peuvent trouver des compromis en étant flexible et prêts à réviser les plans projets et planifications si nécessaire. Si l’organisation utilise un outil de suivi de projet, un module spécifique serait très utile s’il pouvait croiser les résultats des deux approches.

Les organisations peuvent réellement tirer profit du PMO Agile si elles sont engagées à faire les efforts pour que cela fonctionne. Les bons processus de management tels que les discussions ouvertes et les compromis permettront aux managers de capitaliser sur les forces de chaque groupe, menant vers une réalisation de projets couronnée de succès et améliorant le retour sur investissement.